Mises à jour de juillet cassant les applications Access étudiées par Microsoft

De nombreux utilisateurs ont signalé qu’après avoir installé les mises à jour de sécurité Microsoft Patch Tuesday Office/Access de ce mois-ci, ils n’étaient pas en mesure d’ouvrir les applications d’exécution MS Access. Le rapport fait actuellement l’objet d’une enquête par la société.

Les mises à jour cumulatives de juillet qui ont conduit à ce problème pour MS Access 2016 et MS Access 2013 sont respectivement KB5002112 et KB5002121, selon les plaintes déposées par les utilisateurs sur le site Web communautaire officiel de Microsoft et Reddit.

Shane Groff, ingénieur en conception de logiciels chez Microsoft, a déclaré dans un fil de discussion Microsoft Answers : “L’équipe produit Access étudie ce problème. Merci pour le rapport, nous le mettrons bientôt à jour”.

Les deux mises à jour de sécurité boguées de Microsoft Office ont également été reconnues par la société comme des problèmes connus dans les documents de support.

“Après l’installation de cette mise à jour, lorsque vous ouvrez un fichier ACCDE ou MDE dans Microsoft Access, vous pouvez recevoir un message d’erreur indiquant” La bibliothèque de types ou l’assistant demandé n’est pas un projet VBA “”, indique l’avis.

“De plus, le fichier ne s’ouvrira pas. Microsoft étudie ce problème et mettra à jour cet article lorsqu’un correctif sera disponible.”

Le bogue a été trouvé compromettant les bases de données compilées MS Access (par exemple, MDE, ACCDE), y compris sur MS Access dans Office365, signalé par les personnes concernées.

Supprimez les mises à jour boguées pour résoudre ce problème connu

Tant qu’une mise à jour n’a pas été publiée par Microsoft pour résoudre ce problème connu, une solution de contournement ou un correctif temporaire n’a pas été fourni par eux. Pourtant, la suppression des mises à jour incriminées a permis de résoudre les problèmes, selon les clients concernés.

Néanmoins, il est pertinent de noter que la désinstallation de ces mises à jour de sécurité entraînera également la suppression des mises à jour de sécurité s’attaquant à une faille de contournement de la fonctionnalité de sécurité Microsoft Office de sévérité moyenne (CVE-2022-33632).

En effet, tous les correctifs de sécurité sont regroupés par Microsoft dans une seule mise à jour. Si l’on décide de supprimer les mises à jour cumulatives, les bogues peuvent être corrigés mais entraîneront également la suppression des correctifs pour les failles de sécurité corrigées lors du Patch Tuesday de juin.

Par conséquent, la désinstallation de ces mises à jour problématiques devrait être une option de dernier recours et il ne faut y aller qu’en cas d’extrême nécessité.